E-commerce : textes écrits à la chaîne, 14 raisons de s’en méfier

Les sites d’e-commerce pensent attirer Google et gagner des places en multipliant à l’infini les textes de pages de catégorie comme « Les mocassins beiges », « Les mocassins marrons »… Rarement qualitatifs, ces textes apparaissent souvent en bas de page, sous les listes de produits. Lourde de conséquences, cette méthode risque de vous pénaliser !

textes web e-commerce

Avant de vous lancer dans la production de textes en rafales censés appâter Google, réfléchissez bien ! Les textes thématiques multipliés par dizaines voire par centaines risquent de vous coûter cher, en temps et en argent. Pour éviter les ennuis, posez-vous les bonnes questions.

  1. Serez-vous en mesure de produire des contenus uniques si vous en écrivez des dizaines voire des centaines ? Les contenus différenciés sont les seuls que Google favorise vraiment. Des textes fabriqués sur le modèle « Comment choisir des baskets techniques rouges » ou « Comment choisir des baskets techniques oranges » seront vite répétitifs. A multiplier les textes à l’infini, vous ne saurez plus quoi dire. Vous risquez de vous assécher et de produire des textes clonés, la bête noire de Google et des internautes.
  2. Que faire si, une fois vos pages publiées, vous découvrez une erreur dans votre texte principal (matrice) et que vous voulez la réparer ? Vous devrez corriger cette erreur sur des centaines de pages de catégories.
  3. Il est difficile voire impossible d’intégrer des centaines de pages de catégories dans vos liens internes sans nuire à l’expérience utilisateur.
  4. Il est difficile voire impossible d’intégrer des centaines de pages de catégories dans votre navigation sans nuire à l’expérience utilisateur.
  5. Rédiger une telle quantité de textes demande des ressources humaines qualifiées SEO et éditoriales : du temps et donc de l’argent ! Cette dépense pourrait apporter davantage de retour sur investissement si elle était reportée sur d’autres types de contenus attractifs pour les internautes et donc pour Google. Les guides pratiques, fiches conseils, témoignages, apportent non seulement des informations intéressantes, engageantes et rassurantes pour l’internaute, mais aussi des « nids à mots clés » cohérents pour Google…
  6. Que se passera-t-il si les centaines de pages de catégories créées n’atteignent pas les objectifs que vous vous êtes fixés, voire qu’elles vous desservent ? Si vous décidez finalement de les supprimer, il vous restera beaucoup de travail pour les supprimer toutes (et mettre en place les futures redirections 301).
  7. On peut douter de l’efficacité de l’utilisation de tels procédés. Il est peu probable que Google favorise des pages toutes bâties sur le même modèle de contenus. Le moteur de recherche est maintenant capable de détecter les pages multipliées et sémantiquement trop proches (grâce à ses dernières mises à jour Panda, Quality « Phantom »…).
  8. Et si ces pages ne remontent pas bien dans les classements ? Comment optimiserez-vous des centaines de pages pour les rendre plus informatives et plus riches en synonymes ?
  9. Que faire si ces centaines de pages se classent bien mais ne vous apportent pas de trafic ? Quel sera votre plan pour attirer davantage de personnes vers ces pages à partir de Google ?
  10. Et si ces pages vous procurent du trafic mais qu’elles n’engendrent ni commandes, ni e-mails, ni téléchargements ? Pour redresser la barre, vous devrez intervenir sur des centaines de pages pour qu’elles convertissent mieux (emplacement, texte et graphisme des boutons et Call To Action (CTA), maquette de la page, graphisme…).
  11. Que faire si vous souhaitez renommer les pages ou retravailler les URL plus tard ? Beaucoup de redirections et / ou de mise à jour de vos liens internes seront à prévoir.
  12. Que se passe-t-il si certains clients voient 5 pages qui semblent identiques pour une même catégorie ? Votre attractivité, votre impact commercial et votre conversion augmenteront-ils ?
  13. Assez vite, tout le monde saura que vous utilisez des techniques médiocres pour attirer Google : concurrents, clients et, naturellement, Google !
  14. Vos concurrents ont déjà dépassé cette stratégie. Qu’est-ce qui vous fait penser que vous bénéficierez de davantage de succès qu’eux ?
On mai 15th, 2017, posted in: Blog, SEO by

Répondre

Lire les articles précédents :
Sur leur mobile, les internautes fuient immédiatement les sites trop lents

Partout dans le monde, les internautes utilisent leur smartphone pour faire du shopping ou réserver un voyage. Mais la plupart...

Fermer